Les pratiques

L´artiste est-il un geek ?

Le terme geek "gik" est un anglicisme désignant une personne passionnée. Dans le Nord et l´Est de la France, on trouve le mot patois Gicque qui désigne un fou de carnaval. l´origine du mot se trouve dans le moyen haut-allemand Geck, qui désigne un fou, un espiègle et du néerlandais Gek qui désigne quelque chose de fou. Dans ce « bestiaire », le geek était souvent une personne handicapée mentale ou bien un artiste de cirque ne pouvant plus participer aux numéros habituels. Il se tenait généralement nu ou vêtu de peaux de bêtes dans une cage, couvert de boue, et rugissait et secouait les barreaux de la cage pour effrayer les visiteurs ayant payé pour le voir. Au XVIIIe siècle, dans l´Empire austro-hongrois, les cirques ambulants présentaient déjà des Gecken, des monstres de foire, personnes avec des déformations, femmes à barbe, etc...

Liste non exhaustive d´arts du spectacle

Royal Deluxephoto Fati

Il s´agit de pratiques issues du théâtre, de la danse, du cabaret, du cirque, de l´improvisation théâtrale et des arts de la rue.
Selon l´heure du jour ou de la nuit, on peut pratiquer, assister et suivre différentes formes de représentations : cavalcades, batucadas, jeux de cache-cache, performances, déambulations, théâtre, danse, chant, cirque, chanson, clown, concert, conte, sketch, théâtre d´improvisation, marionnettes et théâtre d´ombre, prestidigitation, pyrotechnie, jonglerie, acrobatie.
Bien entendu, font partie de la liste les carnavals, les spectacles didactiques retraçant des épisodes de la vie d´une localité ou d´une communauté, telles les animations médiévales de villes... qui font souvent massivement appel à des figurants non professionnels etc...

 

Réalisé dans le cadre d'une application universitaire, documentées grâce au web.