Ménestrels, bardes et trouvères


animation de ruephoto d.r.
Aguigui Mouna, le dernier amuseurphoto Fati

A
valeurs de sabres, montreurs d´ours, meneurs de loups, fakirs, charmeurs de serpents, fêsteurs, dresseurs de puces, clowns, jongleurs, forains de toutes obédiences, chanteurs, harangueurs, militants du verbe, cracheurs de feu, bonimenteurs, magiciens, prestidigitateurs, carnavaliers, musiciens ambulants sont toujours là pour égayer les foires, les festivals, les rues et les places et donner le poil à gratter. On ne peut dater ces activités avec certitude, mais toujours l´homme ne rate aucune occasion qui lui permet de s´évader de sa routine et de plonger dans l´univers de rêve éveillé.

 
Montreurs d´oursphoto d.r.
fakirphoto d.r.

D
e nouvelles formes de spectacle populaire voient le jour et s´institutionalisent. Face à la culture globale. Des artistes vont à la rencontre de la foule, gratuitement souvent, ou en échange d´une petite pièce ou d´un simple sourire complice.
Depuis les années 90 ce que l´on peut nommer le spectacle populaire n´est plus uniquement télévisuel, il est porté haut par une génération qui crée et invente et met en place une manière d´aller au devant du public des rues. Les institutions on bien compris l´importance de ces animations informelles.

 

Réalisé dans le cadre d'une application universitaire, documentées grâce au web.